FAQ

"Tes anecdotes, c'est du vécu ?"
"Melle Salt, c'est toi ou un personnage fictif ?"
"J'ai du mal à faire la part de réel et de fictif dans ce blog, tu peux m'éclairer ?"
"Tu te comportes vraiment comme ça en vrai ?!"
"Je crois que je me suis reconnue dans un personnage de ton blog et je suis choquée...je ne pensais pas que  tu me percevais comme ça. Je ne sais pas si je peux te faire confiance dans le cadre du travail du coup".
J'ai rédigé le texte qui suit en février 2015. Il répond aux questions posées ci-dessus.

Depuis le temps que je me plais à épingler consciencieusement tout un chacun en ces lieux, y compris certains collègues, de façon plus ou moins romancée, l'une d'entre eux a fini par se manifester récemment auprès de moi.
Je n'en suis pas étonnée, la visibilité du blog croissant, cela devait finir par arriver un jour ou l'autre.

Cette collègue m'a confiée s'être reconnue dans un personnage et une situation dépeints sur ce blog, et avoir été affectée par la virulence de ton employé envers ce personnage.

Situation délicate et nouvelle pour moi.
Que dire à quelqu'un qui soudain doute de ma sincérité dans le cadre de nos relations professionnelles ? Des "c'est de l'humour", "ce sont des personnages", "c'est exagéré et en partie fictif" ne suffiraient sans doute pas (pourtant...).

À ce stade, je pense qu'il serait intéressant de faire une mise au point ici-même sur les motivations qui me poussent à alimenter ce blog, mais surtout, sur les propos qui y sont tenus.
Quelle est la part de vérité, quelle est la part de fiction ? Comment faire la part des choses ?

Je laisse donc aujourd'hui mon avatar Melle Salt au placard et j'interviens en tant que personne physique auteur de ce blog.

J'ai créé ce blog en 2008 par besoin d'exprimer, d'évacuer plus exactement, de façon humoristique, les aspects difficiles, pénibles de mon travail en bibliothèque. Ce qui m'agaçait, m'angoissait, m'exaspérait, me désespérait, me mettait en colère. Tout ce qui, à différents degrés, pouvait avoir un impact négatif sur mon travail, mon mental...mon quotidien.
Au fil du temps, j'en suis venue à raconter des situations qui sortaient un peu de ce cadre mais qui, à mon sens, prêtaient à rire, et que j'avais envie de tourner en dérision.

Dans ces pages, je raconte des histoires.
Je m'inspire de mon vécu, de situations réelles dont on m'a parlées ou dont j'ai été témoin.
Après quelques années d'expérience, certaines situations et individus sont devenus si familiers qu'ils ont fini par constituer une véritable base de donnée dans laquelle je peux piocher pour agrémenter une anecdote, voire en monter une presque de toute pièce.

Si j'estime qu'un cas de figure mérite d'être partagé ici, je décide de "l'exploiter" et de faire en sorte de me l'approprier de façon à ce qu'une fois "adapté", il me fasse rire. C'est la condition sine qua non.

La part d'exagération, de déformation de ces faits réels peut être très marquée. Parfois moins. Parfois pas : certaines anecdotes se suffisent à elles-mêmes. Mais je n'hésite jamais à en rajouter trois couches pour en accentuer l'effet comique ou y apporter un relief particulier.
L'emphase, l'ironie, la mauvaise foi, la caricature, l'imagination sont mes partenaires privilégiés de création, le tout au service de l'humour. J'invente beaucoup également : décors, traits de personnalité, détails physiques, dialogues surtout. Le vrai côtoie le fictif constamment.

Ces histoires se transforment donc sous ma plume en anecdotes à la portée parfois universelle, dans lesquelles chacun peut, j'imagine, se retrouver.

Quant aux personnages, ils sont pour la plupart inspirés de personnes réelles. Usagers, intervenants, collègues...dépeints, façonnés, remodelés à ma guise.

Melle Salt...je peux lui faire dire toutes les horreurs que je veux, car c'est un personnage bien distinct de moi-même.
Je peux lui faire faire preuve de subversion, d'irrévérence, d'inconséquence, de grossièreté, de sarcasme, de cynisme, de narcissisme, de méchanceté, de pédantisme, de condescendance si je le souhaite, justement parce qu'il s'agit d'un personnage fictif mis en scène dans des situations certes inspirées de mon vécu, mais transfigurées.
Pour rappel, elle est présentée comme une "bibliothécaire acariâtre" qui se plaît à "déverser allègrement ses aigreurs sur le dos des enfants, des vieux, des autres".
Les publics sont sa cible favorite, mais l'entourage professionnel est également un vivier très intéressant que je trouverais dommage de négliger.

Il n'y a pas grand monde que j'épargne ici, à plus ou moins grande échelle.

Mais alors...puisqu'il s'agit - malgré tout - de mon vécu, même transposé dans une dimension fictive, quelle part de mon propre ressenti fais-je transparaître dans ces anecdotes ?
Un ressenti lui-même librement adapté pour pouvoir correspondre aux personnages à qui je fais dire "je". De la distance, dans la mesure du possible. Mais surtout, de l'humour. En tout cas, le mien. Je suis moqueuse. Je peux être dure. Cruelle ? Sans doute. Je pense aussi que parmi tous les termes utilisés ci-dessus pour définir ce blog, on trouve aussi beaucoup de fantaisie, d'espièglerie et même, de temps en temps, de la tendresse.

Se reconnaître dans un personnage portraituré de façon grinçante doit certainement être une expérience déconcertante voire déplaisante, je le conçois.
Mais peut-être qu'avec un peu de recul et de discernement, on peut essayer de reconnaître, dans ce qui nous apparaît comme une attaque personnelle, du second degré. Et pourquoi pas, faire preuve d'un peu d'autodérision.

Enfin, il me semble que dans le cadre professionnel, je suis quelqu'un doué de tact et de diplomatie. Ce qui ne court pas toujours les rues. Mais hypocrite ? Non, vraiment pas.

"C'est toi qui fais tous les dessins?"
Oui.

"Tu as un rythme de publication très irrégulier..."
"J'ai remarqué que tu fais parfois des annonces fracassantes qui restent sans suite"
C'est vrai, je n'ai jamais été un modèle de régularité sur ce blog. Je manque de discipline. J'alimente ce blog uniquement quand j'en ai envie, et ce n'est pas toujours très cohérent. Je vais essayer de faire des efforts !


Aucun commentaire:

Articles les plus consultés