3 avril 2009

Annus horribilis

C'est la crise.


Les temps sont durs. Les pertes terribles.


Il faut bien s'adapter. Vivre avec son temps.


La concurrence fait rage. Imposer sa loi devient vital.
Chaque livraison devient l'objet d'une convoitise sans précédent.
Le premier arrivé est le premier servi, c'est comme ça, c'est la dure loi de la vie.
L'intransigeance est l'apanage des plus rusés.

Ne lésinez pas sur l'intransigeance, en ce moment, ça paye très bien.

4 commentaires:

Ponsky a dit…

Et oui ! On me l'avait pourtant prédit : 2009... Annus bibliorribilis.
Encore un coup à en avoir plein le dos !
:-)

PS : bravo pour vos pofts entre fiel et terre ! F'est très raffraiffiffant ! Fifi ! Ve vous affure !

Habib Liotek a dit…

Nous pour être sûrs on a engagé le budget avant qu'il soit voté... lool

pas trop de pertes mais des restrictions quand même et l'ordre d'utiliser moins de post-it et trombonnes ;)

ça fait plaisir tes petites planches ^^

anne claire a dit…

une autre une autre une autre...^^

Anonyme a dit…

Les bic et post-it c'est chéros hein...

Articles les plus consultés