1 octobre 2008

Lardonite aiguë

C'est parti pour une nouvelle édition de Tout aigre tout miel, 1er épisode

2 septembre 2007
Non vraiment, je n'ai rien contre les enfants.
Seulement voilà, c'est haut comme trois pommes à genoux, et ça passe son temps à faire des lois.
Je m'interroge : que font les parents? C'est une excellente question, à laquelle je réponds fort calmement, mon plus beau sourire aux lèvres : r i e n.
J'en vois beaucoup des comme ça, à la médiathèque où je travaille. Je vous laisse imaginer le résultat, mon cher espace Beaux-Arts ressemble davantage à un champ de bataille d'où percent de temps à autre moult cris post-natals et manifestations vocales stridentes propres au caractère enfantin.
Par ailleurs, on a le droit assez régulièrement à quelques belles courses-poursuites effrénées autour des rayonnages (qui sont disposés en forme d'étoile), parfois suivies d'une chute, ce qui ne manque pas de me réjouir au plus haut point. Pour une courte durée, hélas, car comme chacun sait, chez ces créatures, une chute est invariablement suivie d'une crise de larmes, très souvent jouée de façon admirable, d'après ce que j'ai pu observer (les enfants sont de grands acteurs), et d'une durée plus longue qu'il n'est supportable.
- Au passage, j'en profite pour vous faire part d'un détail symptomatique des petits enfants : ils tapent des pieds. Vous avez remarqué? Ces êtres d'apparence inoffensive tapent des pieds en marchant, en courant, tout le temps ils tapent des pieds. Leur plus grand bonheur : apercevoir un escalier. Leur second plus grand bonheur? Le dévaler pendant une heure....Là il faut que je vous dise que je suis affectée au secteur Adultes, et plus spécifiquement au seul étage du bâtiment habillé de parquet. C'est du plus bel effet, vous pouvez me croire, de toute beauté. Il en va de même du point de vue acoustique...si j'ajoute qu'une partie de cet espace est situé dans une rotonde, vous imaginez l'écho de malade qu'on y trouve. BREF. Tout cela fait le bonheur de nos chères têtes creuses. Pardon, blondes.
Vous allez me dire rhô t'exagères. Ils ne sont pas tous comme ça, je le concède. Mais ceux-là... vaut mieux les avoir en photo qu'en pension si vous voulez mon avis.
Je ne parle même pas des heureux géniteurs, complètement dépassés par leur progéniture tyrannique. "Mathis, tu arrêtes maintenant, on y va". Le tout lancé à la cantonade, en plongeant nonchalamment les livres dans le filet de la poussette, pendant que son rejeton entame sans s'essoufler (mais comment font-ils?) le 34ème tour des étagères, en courant et en riant comme un malade. "ça suffit Mathis, tu embêtes les gens".

// Vous allez me demander pourquoi je n'interviens pas, n'est-ce pas? Eh bien, voyez-vous, quand vous êtes tout seul à faire une permanence de service public, et que vous devez vous occuper des prêts des documents, ranger les chariots bondés de retours du jour, renseigner les lecteurs qui vous demandent de l'aide, et par-dessus le marché, veiller à ce que l'ambiance générale reste relativement calme etc (en gros veiller au respect du règlement), je peux vous dire que vous avez autre chose à faire que de vous déplacer toutes les 2 minutes (sans exagérer) vers la "source" du bruit pour rappeler à l'ordre le ou la fautif(ve).
Je ne suis pas responsable des mouflets qui pointent leurs couches dans l'espace Adultes, j'attends des parents qu'ils agissent comme ils sont sensés le faire. Mais ça ne coule pas de source pour tout le monde manifestement. Enfin, que tout soit bien clair, je n'ai rien d'un monstre d'incompréhension et de cruauté, mais je suis juste fatiguée de faire de plus en plus fréquemment le constat suivant : les gens ont de moins en moins de respect pour les règles de vie commune, et ont tendance à se comporter comme chez eux partout où ils vont. Le pire, c'est que si l'on se risque à leur faire poliment une remarque, il arrive qu'on nous envoie balader. Fort agréable, non? \\

Alors, je n'ai rien contre les enfants, je dis juste que, parfois, on a envie de les balancer par la fenêtre du 5ème étage, c'est tout.




7 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel soulagement !!!!
Merci pour ce mot sur ces sales mômes. Je suis au prêt face à une petite blonde HORRIBLE qui ne fait que brailler et faire des caprices, pleurnicher, mener sa mère en bourrique, qui en est déjà une en fait.
Alors je me dis, tiens si j'allais sur le blog pour demander "à quand un billet sur ces gamins de moins de trois ans qui font ce qu'ils veulent" et miracle, à ce moment là, cet article merveilleux qui m'a évité d'aller lui faire un croche pattes...
"Emilie tu veux qu'on lise le livre à la maison?" bis bis bis et rebis
Dans ces cas là, on se dit qu'on a pas raté notre vocation, on est acariâtres et on aime le silence des pages...

Cécile

Habib Liotek a dit…

Moi je veux bien être le papa de la Kalachounette.
Elle est si adorable et tellement serviable ;)
En tout cas excellent choix mais bon, pauvres employés de la société de ménage... ;)

blandine a dit…

Chouettes les dessins sont là ! Vive les bonus ! merci pour ce blog qui décidemment est énoooorme ! ;-)

Melainebooks a dit…

So true...no comment.

Anonyme a dit…

c'est dingue, j'ai l'impression que de plus en plus de gens ouvrent les yeux sur ces pseudos anges que sont sensés être les n'enfants ^_^
.A.

Anonyme a dit…

Et moi je rêve du jour où on pourra électrifier le portique d'entrée avec ses portes battantes, lieu de jeu privilégié des enfants (un vrai manège), qui du coup le détraquent et le font biper (ce bruit si agréable le samedi à 16h45...) ! Un enfant s'approche.. vite ! on appuie sur un bouton et tzit... une décharge ! Ca t'apprendra à pas écouter quand je te dis de pas jouer avec !!! Non mais !

Pitseleh a dit…

"Par ailleurs, on a le droit assez régulièrement à quelques belles courses-poursuites effrénées autour des rayonnages (qui sont disposés en forme d'étoile), parfois suivies d'une chute, ce qui ne manque pas de me réjouir au plus haut point"

*/Eclats de rire, merci/*

Articles les plus consultés