1 octobre 2008

La fantasy, l’ado, sa mère et moi

19 septembre 2007
Ludovic

La voici, déterminée, avançant à grandes enjambées vers la banque de prêt, fondant sur moi telle une mère désemparée par sa progéniture de 15 ans (qui la suit nonchalemment l'air contrarié). Désespérée, car, voyez-vous, "il ne lit que de la Fantasy".
En bonne mère soucieuse de la santé mentale du fruit de sa chair, elle prend la parole en lieu et place de son rejeton boutonneux et renfrogné, et, par la même occasion, me prend à témoin (le contraire m'eût étonnée). J'en demandais pas tant, l'ado non plus, regard perdu dans ses pompes à 150 euros. Au passage je lui jette un regard le plus neutre possible - je m'efforce de refouler le regard plein de compassion mièvre que je m'apprêtais à lui offrir en toute bonne foi.
Bon. Le jeune Ludovic 15 ans et 3 mois, lit. "Bon c'est vrai qu'il lit, hein, pour ça je me plains pas mais bon il ne lit que ça, alors bon son père et moi on aimerait bien qu'il se mette à lire des choses plus,...enfin, plus sérieuses, quoi". Ludovic lui pendant ce temps-là, il pense à toutes ces choses pas très polies qu'il a envie de dire à sa mère, comme : "putain mais ta gueule", ou "tu vas me lâcher les burnes", ou bien "mais FERME-LA", tout en gardant cet air absent qui caractérise si bien les êtres de son âge.
Bref, pendant que Ludo se fait mentalement un Petit bac des insultes commençant par "P", la mère continue son babillage "alors qu'est-ce que vous pourriez lui conseiller, autre chose que de la Fantasy bien sûr, hein, qui pourrait lui plaire?".
-- intermède musical sur l'air de "La Solitude est mon amie" --
Le "autre chose" dont il est question, ne doit évidemment pas être trop difficile (la transition ne doit pas être trop hard attention, on a quand même affaire à un lecteur de Fantasy, il risque d'être déboussolé eh oui à force de lire ces idioties qui lui ont atrophié le cerveau au fil des années, le pauvre il va finir débile, peut-être même qu'il va devoir réapprendre à lire pour pouvoir déchiffrer les livres "normaux"). Je suis d'humeur badine : "Oh, un bon Régine Deforges fera bien l'affaire, hu hu hu"...Ok. Sérieusement? Sérieusement, je suis comme qui dirait dans-le-ca-ca! Choisir un livre pour un ado qui n'a PAS ENVIE de lire autre chose, bonjour l'angoisse. Avec la mère qui me colle au train en plus, et qui se fait de plus en plus pressante. J'ai bien envie de lui dire le fond de ma pensée, à savoir que je ne supporte pas l'idée d'imposer une lecture à qui que ce soit, personnellement j'en ai assez souffert pendant mes études (et j'ai fait Lettres Modernes, mais à part ça je ne suis pas maso en effet).
Rien qu'à regarder le jeune Ludovic, les larmes me montent aux yeux d'empathie, pauvre petit poulain. Le problème, c'est qu'à chaque fois que je me retrouve empêtrée dans cette situation, l'issue est toujours la même : j'avoue lamentablement mon impuissance, et c'est l'échec garanti. D'une, parce que ça me gave, ces mères qui veulent prendre en main la culture littéraire de leurs gamins mais qui s'y prennent comme un manche, elles me STRESSENT à me foutre la pression, quoi tu peux pas lui foutre la paix deux minutes à ton lardon? De deux parce qu'elles ne se rendent pas compte, ces monstres mères si attentionnées, que ce qu'elles me demandent est loin, mais alors, très loin d'être simple, et que la situation ne va pas se résoudre en un claquement de doigt.
Bon, la meilleure solution, même si c'est aussi la plus garce, c'est d'essayer de refiler le bébé à un collègue...plus facile à dire qu'à faire, mes collègues sont loin d'être cons, comme moi ils flairent le sale coup à 3 kilomètres à la ronde. Ou bien, si vraiment vous êtes une sale feignasse, vous prenez un bouquin au hasard dans un rayonnage en argumentant avec conviction que vous avez été emballé par sa lecture et patati et patata et "n'hésitez pas à me dire ce que vous en aurez pensé". Avec cette méthode, vous n'êtes pas prêt de le revoir, l'ado, et sa mère, encore moins. Pour une raison très simple, c'est qu'ils essaieront dorénavant de vous éviter le plus possible...







9 commentaires:

Rincevent a dit…

Mouhaha ! J'adore relire ces petites chroniques. Mention spéciale du jury pour la tronche blasée de l'ado, tellement naturelle. J'adore. Encore !

Habib Liotek a dit…

Attention à ce que tu dis de la Fantasy, j'en ai lu pas mal, j'en lis encore de temps en temps !!!
Je fais mon mémoire de ça et y a des oeuvres qui en valent largement d'autres qui sont plus lues hein Guillaume ? hein Marc ? hein Anna ?

LOL
J'allais dire "sinon la caricature est excellente" mais ce n'est même pas une caricature.
je dirais donc : le portrait est excellent comme toujours !

Anonyme a dit…

Moi j'aime bien la dernière solution : prendre un bouquin au hasard... je l'applique souvent avec mes lecteurs. Au début, je rougissais avec ce mensonge, mais maintenant je les regarde dans les yeux en leur vantant n'importe quel obscur bouquin pris au hasard. Ils sont toujours heureux d'avoir eu un conseil personnalisé de leur bibliothècaire... Si ils savaient...

Captain a dit…

Ah les lectures légitimes!
Une fois une dame à la banque de prêt me tend un livre de Lovecraft pour que je l'enregistre, en expliquant toute gênée : "c'est pas pour moi c'est pour mon fils! Non mais franchement si c'est pas une honte de lire ça à son âge, des histoires de monstres,blablablabla...".
Puis de me tendre toute fière un livre de Marc Lévy : "Celui-ci c'est pour moi!", avec un regard plein de "moi je lis des livres sérieux, sans monstres, ne vous inquiétez pas Mr le bibliothécaire on est pas tous stupide dans la famille!".

Anonyme a dit…

Excellent, je viens de pouffer à la banque de prêt tellement c'est vrai. Merci.

enna a dit…

Oh la la...Quelle horreur la mère qui veut obliger le gamin à lire autre chose! C'est déjà une chance qu'il ait envie de lire de sa propre volonté..."Le mieux est l'enemie du bien"...Et pour rebondir sur le commentaire de Captain ... au moins il ne lit pas du Marc Levy!

blandine a dit…

Pas mal le coup de Elfix, prêt à bondire dans n'importe quel cerveau d'ado !

nicolu a dit…

Excellentissime !

Dans des cas comme ça, je trouve très amusant de proposer des trucs considérés comme de la sous-littérature par la maman...
de la SF, de l'Horreur, du Fantastique... en racontant l'histoire et en exagérant les passages gores :)

Plus sérieusement, j'essaie de caser un bouquin que j'ai adoré à leur âge histoire de montrer qu'on peut avoir un travail honorable même si on a lu Stephen King ou à 15 ans...

Anonyme a dit…

tout pareil que le dernier commentaire ! et que ton dessin !

Articles les plus consultés