6 juin 2008

Suspendue de prêt, moi? Quel scandale!!!

Ouiii, madame, vous avez raison ce n'est pas de votre faute bien sûr ce n'est pas comme si vous aviez signé un contrat d'adhésion stipulant que vous êtes responsable de vos emprunts et tenue de respecter le réglement intérieur et les délais de prêts c'est vrai hein ce n'est pas comme si nous avions quelques milliers d'abonnés à gérer et nous aurions du deviner que vous seriez en retard de plus de 50 jours et que vous avez autre chose à faire que de vous préoccuper des bouquins que vous empruntez n'est-ce pas ce n'est pas comme si d'autres personnes avaient envie de lire les documents que vous bloquez car vous n'en avez rien à faire des règles de fontionnement et de vie en communauté qu'implique votre inscription à notre établissement et de toute façon il ne devrait y en avoir que pour votre pomme et les autres abonnés ce n'est pas votre problème et nous sommes des incompétents finis comme vous avez raison vous payez suffisamment d'impôts comme ça pour recevoir un tel traitement de notre part quel scandale nous sommes vraiment des merdeux en plus le parking coûte trop cher et c'est presque ma faute dis donc et encore si on bossait un peu mais bon vous savez bien que nous autres fonctionnaires on n'en glande pas une et en plus il faudrait nous téléphoner pour nous prévenir de votre retard non mais puis quoi encore vous avez autre chose à faire.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Entendu à la banque de prêt d'une bibliothèque universitaire parisienne, cette année en février, dans un froid à ne pas mettre un magasinier dehors, après plusieurs semaines sans vacances :
"Ah oui mais c'est pas juste que je sois suspendu, je pouvais pas les ramener : j'étais au ski !"
Petits merdeux, va...

ion a dit…

C'était ma connasse d'hier.

Anonyme a dit…

"ah bon ? 61 jours (il se marre) Pis vous prévenez pas quand c'est comme ça ? (il se remarre). Ben j'men fous j'prendrai un autre abonnement si j'veux des bouquins"

Ou alors : "Ah, ben si c'est comme ça, vous ne me reverrez plus". Comme si elle allait me manquer !!!

Rincevent a dit…

Aaaah, comment ça fait du bien de lire ça ! Plusieurs de mes collègues ont l'air de penser que parce que la bib perd des lecteurs il faudrait être moins droit dans ses bottes... Mouais. Sacrifier les lecteurs règlo pour garder les connards et têtes en l'air, ça me motive moyen.

alexandra a dit…

Ouep bien dit.

Anonyme a dit…

le coup du fonctionnaire glandeur est particulièrement bien dit.. malheureusement les grossiers personnages sont aussi bien en France qu'en Suisse.... ça fait du bien de lire ce qu'on aimerait répliquer tout haut... merci :-)

ion a dit…

Ce fut un après-midi de merde dans toute sa perfection : fliquage de lycéens mal dégrossis venus "travailler" en beuglant (cherchez l'erreur), fliquage de collégiens désoeuvrés bêtes à manger du foin dont l'activité principale de la journée a probablement consisté à jouer les parasites à la médiathèque, du genre "la provocation c'est trop cool", je passe sur le monde de ouf qu'il y a eu alors qu'habituellement le jeudi on souffle, et là, cerise sur le gâteau, ce moment d'intimité avec ma connasse qui a effectué un parcours sans faute (dédain-coupe la parole-n'écoute pas-s'en fout-c'est moi la conne), en concluant cet échange (si on peut appeler ça un échange) par un magistral "j'vous laisse ranger le bouquin moi je le range pas c'est bon".

Effectivement, il y a des moments comme ça où l'on aimerait pouvoir dire "TA GUEULE DEGAGE CONNASSE".

Labeille a dit…

Oh que oui !Ces moments là, j'en rêêêve !
Et puis le coup du "de tout façon ils ne sortent jamais ceux-là !" quand on leur fait remarquer que le squate a trop duré !
Ben oui, Sbien vrai : y a qu'elle qui sait lire, forcément...

Je lui ai quand même fait remarquer que les livres ne lui appartenaient pas, qu'ils appartenaient à la collectivité. Et paf, dans tes dents. Sauf qu'après, j'ai appris que c'était une prof, et là je me suis dit, ben il est vraiment en voie de disparition le service public...
SNIF

pololasi a dit…

Ca vaudrait vraiment le coup de supprimer sa carte de lecteur "par mégarde"...
Sinon, une solution de résistance passive pratiquée dans une grande bib parisienne qui fait pas de prêt mais de la communication : déclarer manque en place tout les ouvrages demandés par les chieurs, au bout d'un moment ils viennent plus.

Isa a dit…

G envoyé une lettre de rappel par mail; le lendemain réponse de l'étudiant qui me dit m'avoir deja prévenu plusieurs fois qu'il serait en retard (g rien reçu prtant et je regarde ma boîte ts les jours )... car il etait en master lui !!! et que dc il bossait comme un fou lui... et que je ferais bien d'apprendre a lire les mails qu'on m'envoie !

Sur ce, g répondu qu'il fallait quant à lui apprendre a lire un réglement dont je lui rappelais gentillement les chapitres sur l'emprunt et le retour et que de plus, il devait aussi apprendre ds son master a avoir le sens civique .... puisqu'il bloquait a son aise des ouvrages dt d'autres avaient sans doute besoin ! et en en conclusion qu'en aucun cas une bibliothèque était une libraire ! C pas 1 achat mais 1 prêt !!!

A ce jour j'attends tjrs la reponse ;)

Anonyme a dit…

C'est de la redite, mais ça fait du bien de voir qu'il y a des pénibles partout... Hier j'ai eu "mais vous ne comprenez pas, j'ai eu une pneumonie grave, je rentre tout juste" (après 89 jours de retard sans prévenir) "mais enfin je trouve ça bizarre moi, ça veut dire pas de livre en aout ?" (oui c'est bien cela)"et sinon vous êtes responsable ici ? Non ? Et c'est qui ?"
Y a des baffes qui se perdent...

Céline Raux a dit…

Je suis vacataire à la bn et je dois dire que la visite de votre blog m'a énormement faite rire. A l'heure qu'il est, je me gondole plus ou moins discrètement en banque de salle... Ca sent le vécu, quoi. Je vous mes dans mes favoris.

Céline.

http://www.thomas-est-tout-seul.blogspot.com

ion a dit…

Merci beaucoup!

Habib Liotek a dit…

Le nombres de commentaires prouvent à quel point la répartition des cons en bibliothèque est relativement homogène...
Moi j'en ai eu un gratiné qui voulait que je m'excuse de lui avoir demandé d'arrêter de crier sur deux jeunes qui chuchotaient...
De toute façon il me l'a dit, je suis un malade mental qui a un problème psychologique ;-)
Et puis de toute façon "vous les fonctionnaires" ($215 «e» + geste de dédain).
Comme le dit si bien Timsit : "Tous les ans y a de plus en plus de cons. Cette année j'ai l'impression que les cons de l'année prochaine sont déjà là".

Je n'ai pas votre talent en dessin ni une plume aussi drôle et acerbe que la vôtre donc que penseriez vous de faire un poste sur les gens à qui l'ont dit "vous n'avez pas le droit de téléphoner dans les espaces" et qui répondent "oui oui" avec un grand sourire et qui continuent leur conversation...

Articles les plus consultés