14 mai 2008

Que d'la gueule




14 commentaires:

nescio a dit…

'tu t'es vu quand t'as trop lu de terroir'? celle-là, elle est trop cool, comme disent mes adotes de filles...on aimerait pouvoir la replacer...mais alors à un lecteur dont on est sûr qu'il ne reviendra pas (et qui ne nous manquera pas), et qu'il n'ira pas se plaindre à notre échevin...

Rincevent a dit…

Mmm, placer ça à un lecteur... quel rêve. Mais aussi quel signe d'emmerdes à venir !
Chérissons nos lecteurs et, surtout, pardonnons-les d'être aussi cons.

ion a dit…

"Chérissons nos lecteurs"
... Plaît-il?
Fichtre bougre, je n'entends point ce langage.

gael a dit…

ah ah ah enfin un blog de bib' qui parle de la réalité (et pas de web 3.8 ou autre dématérialisation uh uh). merci en tout cas ça me fait bien marrer. bonne continuation!

Magicluz a dit…

Chez nous on a trouvé le truc, on le dit de toute façon, ça devient automatique !
Comme un programme exécutable à la fin du prêt.


....C'est un peu comme quand la caissière donne le prix des achats en fait...

ion a dit…

Je ne le dis pas systématiquement sinon je suis quasi obligée de subir une scène comme celle-ci:
Moi "Voilà donc les documents seront à rendre le 11 juin maximum"
Le lecteur "D'accord, alors ils sont à rendre le 11 juin"
Moi "C'est ça, le 11 juin"
Le lecteur "C'est un mois, c'est ça?"
Moi "Tout à fait , 4 semaines. Pour le 11 juin donc"
...
HAHA HAHA HAHA (rire saccadé à tendance hystérique)

Rincevent a dit…

En fait, à la réflexion, je pense que les gens intègreraient mieux l'information s'ils avaient une arme à feu contre la tempe...
Tiens je vais faire la suggestion à mon chef, voilà une bonne manière de graver la bibliothèque dans la mémoire des gens !
- C'est pour quand ?
- 11 juin.
- Donc dans 4 semaines ?
- *clic*
- Ah mais oui suis-je bête au revoir merci de votre générosité.

Mrs Bean a dit…

@Rincevent : C'est Al Capone qui disait "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un flingue qu'avec un mot gentil tout seul". Suggérons donc à nos tutelles de prévoir une ligne budgétaire pour les flingues :-))

Anonyme a dit…

j'adore ton blog je suis fan décidément !!!!!!!!

ion a dit…

merci ;)

lalie a dit…

J'ai osé ! :

-"vos ouvrages seront à rendre pour le 9 mai"
-"c'est quand ça le 9 ?"
-"le lendemain du 8 !"
-"mais oui c'est vrai, ha! ha! ha!"

sympa "nos" lecteurs !...

Gawou la libraire! a dit…

Excellent ;)
Ca me rappelle des souvenirs et d'intenses moments de solitude que j'ai connus également (avant d'être libraire, j'ai prêté pas mal de bouquins et donné des petits cartons avec les dates de retours!)

malaurie a dit…

...et le 11 juin venu, le bibliothécaire attentionné attend avec impatience la venue du dit lecteur afin de lui réclamer avec volupté :

"Bonjour, nous sommes le 11 juin, aujourd'hui... "

et soudain dans un cri de folie furieuse :

"...Rendez nous nos livres !!!"

et il finit par un rire gras et caverneux :

"Ha,ha,ha,ha,ha..."

Le lecteur, ahuri (comme toujours diront les mauvaises langue) répond :

"Ah ? le 11 juin ? mais je vous les ai déjà rendu, j'en suis sûr. Regardez bien dans vos rayons. Ils ne sont pas chez moi, c'est sûr."

ou mieux :

" Mais je n'ai jamais emprunté les livres que vous me réclamez ! C'est de la folie douce cette bibliothèque ..."

voire :

" Ma mère vous les a rapporté la semaine dernière, j'en suis certaine..."

variantes avec ma soeur, ma tante, ma cousine, ma mémé, le facteur, la voisine...

Labeille a dit…

Alors nous, c'est aussi automatique, on édite un ticket (de caisse) et en le tendant, on annonce la date de retour :

ziuup shrakt (bruit du ticket qui sort)

-"c'est pour le 7 juillet, attention on change d'horaires cet été...
regardez les nouveaux sont inscrits sur le ticket (de caisse)."
(j'entoure même d'un crayon bleu, comme ça...peuvent pas dire qu'ils savaient pas... même s'ils le diront quand même )

Articles les plus consultés